C'est pas gagné...

Publié le par Dross

Suite à mon précédent article sur le racisme j’ai eu la surprise d’obtenir un commentaire d’un Lepeniste. Voilà qui était inespéré : il ne m’en fallait pas plus pour mieux poser mon discours. Et je dois bien avouer que le commentaire en question est plutôt bien construit, donc c’est d’autant plus intéressant de s’y attarder.
Je citerai donc les passages dudit commentaire. Et traiterai cet article comme une discussion, je répondrai ainsi directement à son auteur.


Votre discours était déjà prononcé dans les années 80 par les politiques irresponsables et incapables de fausse droite et de gauche alors que les dégâts entrainés par la politique d'immigration massive commençaient à faire leur apparition. Depuis, force est de constater que la situation s'est empirée et que l'amélioration promise de manière purement démagogique et gratuite n'a pas eu lieu.



Cela ne m’intéresse pas de savoir par qui ont déjà été exprimées mes idées (pour quelques raisons que ce soit). Car, et cela j’en conviens, mon avis sur le monde à depuis très longtemps été mûri par d’autres que moi. Vous me parlez de politique de 1980 ? Votre culture est bien restreinte : Mes idées sur la différence et sur l’homme datent de plus de temps : les Lumières, ça vous rappelle quelque chose ?


C'est bien l'inverse d'une intégration qui s'est produit. Si les premiers arrivants étaient paisibles, non fanatisés par leur religion, et travaillaient pour la plupart, dans les ateliers Renault par exemple ou dans leurs petites épiceries, les générations suivantes ont vu naître des
personnes qui haïssent la France, qui revendiquent ostensiblement leur religion, qui refusent de travailler et se complaisent dans divers trafics impunis et tolérés par l'état, et qui commettent des violences gravissimes.

Le nombre sans cesse grandissant d'immigrés a légitimé la mise en place d'une communauté soudée et revendicatrice. L'apport de plusieurs centaines de milliers d'immigrés chaque année et des enfants de ceux déjà présent a renforcé chez eux l'idée naturelle qu'ils étaient ici en force et avaient par conséquent le pouvoir de s'imposer tels qu'ils sont, avec leur culture
d'origine, et que c'était à la France de s'adapter à eux.


A vous entendre, les étrangers sont tous des fanatiques, de dangereux criminels, comme cela serait comique de vous écouter si le sujet n’était pas aussi grave ! D’où tenez-vous ces informations ? Habitez vous dans les cités ? Prenez vous le RER du 93 ?
Non, et cela j’en suis sûr, vous n’habitez pas à leurs côtés, vous ne les connaissez pas. Les seuls instants de votre vie où vous les voyez, c’est au journal de 20h, crétinisant au possible et qui ne connaît aucune mesure. Des informations sélectionnées pour leurs cotés spectaculaires (et donc bon pour l’audimat), voilà toute la base de votre connaissance : risible à mon sens.

Personnellement, j’ai habité dans une ville du 93 pendant cinq ans étant petit et maintenant j’habite dans une ville où il y a plus de 70% d’immigrés, en crise économique car ayant prospéré grâce à la métallurgie, et où la criminalité est dite forte. C’est une ville qui à même été le sujet d’un reportage spécial cité hyper dangereuse il y a six mois.
Mon avis sur les immigrés est donc plus construit que vous aimez à le penser, et je puis vous affirmer que non, tout les immigrés ne revendiquent pas leurs religions ; non, ils ne refusent pas de travailler ; non, ils ne sont pas tout des dealers.
J’ai des amis musulmans, juifs, asiatiques, africains. Et la différence avec mes autres amis français est subtile : la couleur de peau parfois, l’accent qui flotte encore un peu à la rigueur, mais rien de bien différent sinon.

Quand j’était encore lycéen (il y a moins d’un an), je prenais tout les matins le train, suivi du bus qui avait tout du populaire ; le soir je reprenais ce même bus, suivi du train et un petit reste en RER de la ligne D. Il est inutile de dire que j’étais alors assis aux cotés de personnes
immigrées, et en trois ans de contacts quotidiens, monsieur Richard, je n’ai été inquiété que deux fois.
Qu’elle est donc belle votre généralisation !

Ils sont sensés ne pas vouloir travailler ? J’en connais en Math Sup, en filière S, Technique et Professionnelle qui réussissent bien mieux que d’autres de votre genre.

Concernant les religions, l’exemple n’était pas à prendre malheureusement, car il sert mon discourt et non le votre : prenons l’exemple du voile : avant même de voir les réactions de cette communauté religieuse, touts les racistes de France criaient au scandale car ils affirmaient que le projet de loi déclencherait une révolte.
Bilan : le jour J les filles arrivaient voilées jusqu'à l’enceinte du lycée, et l’enlevaient spontanément au passage de la grille, avant même que quiconque leur ait fait une quelconque réflexion. Nul révolte, nul problème.
De surcroît, ce geste, ce n’est pas à la TV que je l’ai vu : c’était dans mon lycée, geste magnifique et tellement simple qui mettait à terre toutes les idéologies Lepenistes.

Les personnes d’origine étrangère respectent les lois (en tout cas toujours plus que moi, français), seuls les racistes essayent de nous faire comprendre le contraire.


La concentration de ces personnes dans des ghettos a renforcé mécaniquement ce communautarisme. Il faut bien préciser que cette ghettoïsation n'est pas une erreur en soi, et qu'on ne peut donc se cacher derrière elle. Elle est en effet inévitable dés lors que l'on choisit de faire venir des millions d'immigrés. En effet, il est évident que le gouvernement Français n'allait pas construire des pavillons pour toutes ces personnes avec l'argent des Français, alors que beaucoup de Français eux-mêmes travaillent toute leur vie pour accéder (et encore, pas toujours) à une propriété modeste. La ghettoïsation est donc une conséquence directe et incontournable de l'immigration massive.


A la fois je vous rejoins sur ce point et à la fois je le réfute. Evidement, il aurait été inadmissible d’offrir à des immigrants un plus haut statut social que celui de la population elle-même. Les placer dans un premier temps dans ces zones de stockage qu’on appelle cités n’était pas forcément une mauvaise idée, si seulement elles n’avaient été que provisoires (comme prévu au départ) et c’est là que les choses se gâtent : ce n’a pas été le cas. L’éducation donnée au enfants de ces personnes était limitée : pas d’éducation renforcée en langue française, des professeurs débutants et sans expérience, parfois même (encore de nos jours) on s’est débarrassé de mauvais profs en les envoyant enseigner dans les cités.

« Une mauvaise éducation pour des personnes qui n’en valent pas la peine » voilà à peu de choses près le discours qu’il fallait y voir.
Nous avons créé ainsi des personnes qui ne pouvaient pas se sortir de leurs conditions sociales : elles n’étaient donc pas nos égales. Car c’est cela l’Égalité : non pas que tout le monde ait les mêmes choses, mais que tout le monde puisse se sortir de sa condition sociale.

Voilà ce qui est le plus choquant dans les cités : « un système différent pour des gens différents ».


Ensuite, la lâcheté de l'État Français et la diabolisation imbécile créée par la gauche à des fins électoralistes ont excusé les comportements intolérables, parce qu'ils étaient commis par des gens de couleur. Cette impunité et cette compréhension affichée à leur égard a légitimé des
comportements de plus en plus violents et de plus en plus revendicateurs. Il suffit de constater que les émeutiers ont récolté bienveillance et égards à la suite de leurs comportements criminels, que l'état français leur achète une paix sociale de plus en plus exorbitante, et que règne ainsi chez nous une loi étrangère, celle du plus fort.


La gauche a en effet fait beaucoup de torts en excusant quelques (j’insiste sur le quelque) comportements intolérables de certains immigrés. Je suis en effet en faveur d’une loi égale pour tous. Et excuser des personnes de leurs actes par le seul fait de leur condition sociale, où de leurs origines est intolérable. Pour autant, je rappelle que beaucoup d’autres ont aussi
profité de la clémence de la justice car ils appartenaient  à un certain parti politique, ou avaient certaines convictions. Ce dysfonctionnement de la justice n’a donc pas uniquement servi les immigrés, comme vous le sous-entendez, mais le fait est que vous n’arrivez pas à l’accepter.

Après, concernant les émeutiers, arrêtez donc avec la diabolisation des étrangers : être anarchiste n’est pas le fait des étrangers. Il y a pas si longtemps nous voyions des jeunes du 16e balancer du mobilier de leurs lycées par les fenêtres : alors on les appelaient 68ards et on trouvait ça normal. Et quand ce sont des personnes d’origine étrangère qui lancent des
pavés, on trouve ça inadmissible.

Moi, je trouve ça inacceptable dans les deux cas. Et c’est d’autant plus ignoble quand on voit qu’en fonction de la tête de celui qui lance le pavé, les qualificatifs changent. Et pourtant qui des deux (le banlieusard et le gars du 16e) à le plus de raison d’être énervé ?


Enfin, il est bien évident que l'on ne peut intégrer quiconque à une France que l'on désintègre chaque jour un peu plus. On ne peut d'un côté ringardiser et piétiner la culture et l'identité Française et de l'autre espérer que des gens d'une civilisation si éloignée s'y intègrent. Il y a là
une profonde contradiction résultant du mensonge inhérent à la politique d'immigration massive : celle-ci n'a jamais été motivée par de quelconques valeurs humanistes, mais bien pour réaliser la mondialisation et ses marchés financiers gigantesques, et donc la destruction des Nations et des Peuples, et de la France en particulier.



Allons donc, maintenant c’est la faute à la mondialisation. Décidément vous avez tous les vices… L’immigration dans le but de détruire la cohésion Française ? Regardez les USA, et vous verrez que cela ne les a pas affaibli, bien au contraire …
L’apport de personnes étrangères n’a donc pas de conséquences sur l’intégrité d’une nation.


Vous dites : "Mais, qu’est ce donc qu’être Français ? Est-ce avoir des origines 100% pur porc Français ? Est-ce n’avoir que des ancêtres Gaulois ? D’après les Lepenistes, oui, c’est cela être Français. Ce qui pose un tout petit problème : c’est que dans ce cas il n’y a personne dans le monde qui puisse se prétendre véritablement Français. "
Non le FN pense que l'on peut devenir Français par le mérite. La nationalité s'hérite ou se mérite dit Le Pen. Mais il pense que si la France pouvait intégrer facilement les Harkis et les fidèles de notre ex-empire, elle ne peut intégrer des millions de personnes. Ce discours est formidablement confirmé par la dramatique réalité que nous vivons.


Comme si nous donnions la nationalité Française au premier venu… Après concernant le « mérite », je ne crois pas qu’une personne naissant de parents Algériens ou Malgaches ait moins de mérite que moi en naissant. Il est donc normal qu’elle ait la même nationalité que moi. Car c’est ici qu’elle est née, elle est ici chez elle.
Après je ne vois pas quelle est la dramatique réalité dont vous parlez. Ce qui est dramatique c’est d’entendre votre discours. Mais je doute que soit à cela que vous pensiez.


La France n'a jamais été une terre de métissage comme vous le répetez, servi par la propagande du système. Elle n'a jamais aucune immigration aussi massive que celle que nous subissons aujourd'hui, et de personnes venant de civilisation aussi éloignée.


Non ? Pour vous une nation faite de francs, de celtes, d’anglais, d’allemands, d’italiens, d’espagnols, de portugais, de scandinaves, et de beaucoup d’autres encore n’est pas une nation de métissage ? En plus de réfuter les fours d’Auschwitz votre mentor réfute-il les invasions successives qui échelonnent notre histoire ? Au cas où, je vous rappelle
qu’il faut entendre par invasion le fait qu’un pays étranger pénètre sur notre territoire.

Après concernant la grandeur des flux d’immigration cela n’a rien de surprenant : en effet les avions, du temps des romains, ça n’existait pas, donc l’immigration était plus difficile et plus réduite…

Concernant l’hypothétique impossibilité d’intégration de personnes de cultures très éloignées je dirais juste que les Américains ont pourtant réussi. Tout les peuples on réussi à s’intégrer là-bas. Demandez à n’importe quel Noir, Blanc, Rose, Bleu sa nationalité : il vous répondra qu’il est américain. Une intégration de peuples (même fortement différents) n’est donc
pas impossible, contrairement à ce que vous vous plaisez à penser.



Allez vivre 6 mois à Trappes ou à Roubaix et demandez vous si c'est cela la France. Demandez vous si c'est ça l'avenir que vous voulez pour vos enfants.

Mais bon si vous refusez de voir la réalité, elle s'imposera à vous et vous n'aurez pas le choix je vous le garantie. Vous allez souffrir.



Je ne suis jamais allé vivre à Trappes ou à Roubaix. Mais comme je l’ai dit plus haut : je n’ai pas besoin d’y aller pour voir des immigrés. Après, qui de nous deux refuse de voir la réalité ? Moi quand je vois deux étrangers parler leurs langue natale, je trouve ça normal. Alors que tous les racistes montent sur leurs grands chevaux en disant que c’est une preuve de leurs
manque de volonté de s’intégrer.
Mais vous : que feriez si vous allier vivre à l’étranger ? Je suis certain que vous iriez vivre auprès d’autres français, que vous continueriez à parler le Français même dans la rue, et que vous amèneriez votre cultureavec vous.

Ce comportement est normal. Arrêtez donc de le reprocher aux autres. Et dans tout les cas cela ne porte pas préjudice aux autochtones.


Vous dites : "Non, être Français, c’est avant tout se sentir en phase avec la communauté Française, où tout du moins, avec l’idéal Français. C’est accepter les valeurs démocratiques et culturelles qui fond de la France ce qu’elle est : un pays libre. C’est prendre la tolérance, la liberté, l’ouverture d’esprit, la laïcité, comme les principes fondamentaux à honorer
à tout "
Et bien dans ce cas, pourquoi fait-on venir en masse des "niqueurs de France" qui piétinent ces valeurs ?


Les seuls niqueurs de France que je connaisse s’appellent Lepen et tout ses ptits copains. Se sont eux qui piétinent les valeurs fortes de la France : à savoir la Tolérance, l’Égalité et la Fraternité. Il existe aussi des brebis galeuses parmi les immigrés, soyons objectifs.
Mais les dérives de quelques uns de doivent pas nous aveugler sur la réalité de l’ensemble, qui reste dans l’ombre médiatique.


"Bien au contraire, il est réjouissant de se dire que dans notre patrie nous avons des citoyens de différents horizons, de cultures différentes, mais terriblement intéressantes ! Tout cela joue en faveur de la richesse de la France. Et non pas l’inverse."
Trappes et Roubaix, c'est la richesse de la France de demain. L'avenir glauque et morbide de la France islamique des immigrationnistes !


Pouvoir échanger des points de vue sur différents pays, pouvoir s’ouvrir les horizons, pouvoir avoir accès à d’autres cultures et d’autres modes de vies très facilement : voilà véritablement la richesse dont on dispose déjà et qu’il ne faut pas perdre.


Vous dites : « La différence enrichit » ou « Vive la différence » ou « Il faut aller vers l'autre » etc... Tous ces slogans gratuits et naïfs sont très exactement la négation de la Vie.


Faute de négation, j’y vois plutôt une sorte de négatif de la vie.


En effet, aller vers l'autre uniquement parce qu'il est autre, ou uniquement parce qu'il est différent, c'est aussi aller vers n'importe qui. C'est par exemple aller vers un pédophile, aller vers un menteur, aller vers un national-socialiste (6 millions de morts), aller vers un communiste (150 millions de morts), aller vers un islamiste etc... Pareillement, accepter un comportement uniquement parce qu'il est différent, c'est accepter n'importe quoi comme par exemple la lapidation de la femme, le voile dans les établissements publiques,  la polygamie etc...


Je ne vais pas vers l’autre car il est autre, mais parce qu’il a des choses à m’apprendre, il connaît des choses qui me sont inconnues : et c’est justement ce qui le différencie de moi.
Et qui ne sont pas forcément n’importe quoi. Je rappelle aussi que la connaissance n’amène pas forcément à l’acceptation. Seuls les simples d’esprit ont ce genre de logique.

Après, si vous pensez que la culture musulmane se limite au voile et à la lapidation (qui sont des pratiques limitées à quelques pays) vous oubliez touts les traités d’astronomie et de science que cette culture à pu rédiger, vous oubliez les belles arabesques, les mosquées (qui n’ont rien à envier à nos cathédrales) et tant d’autres (et belles !) choses.

Vous pensez que le monde se divise en deux pôles : les méchants étrangers et
les gentils français.

Alors que si le monde se divise véritablement en deux, c’est uniquement entre le camp des gens normaux qui vivent normalement, et ceux qui proclament la peur et la haine, posent des bombes et abusent de la crédulité de certains.
C’est pourquoi la religion, la culture, ou la nationalité n’ont rien à voir dedans : aujourd’hui des fous en Afghanistan lapident des femmes, mais hier des fous en Allemagne gazaient des Hommes, et avant-hier des fous en France brûlaient au bûcher des innocents.

Quel est le lien entre ces fanatiques et le reste du monde ? Aucun. Car il y a les dingues, et les autres. Aucun critère n’est requis : quelque soit ta religion, tes origines, ta culture ; rien ne prédestine à la folie.

 


Lorsqu'on choisit d'aller vers autrui ou vers ce qui est différent c'est parce qu'on estime que cet autre est « bien ». Et ces critères du bien, ce sont les critères qui réunissent les hommes de bonne volonté pour vivre selon ce qu'ils pensent être « bien », en un mot c'est la Vie.

Et la somme des critères qui forment l'identité Française, ce sont des critères de « bien » développés et transmis par nos ancêtres depuis 1500 ans (sans parler des autres Nations), parce qu'ils pensaient qu'ils permettaient de vivre « bien » sur cette terre. Et ces critères rassemblent les Français qui aiment la Vie sous la bannière Bleu-Blanc-Rouge, pour continuer à vivre « bien », et améliorer ces critères pour que leurs enfants eux-aussi vivent
« bien ».

En d'autres mots, la religion du prétendu « antiracisme », de la «différence », entraine fatalement la mort, non seulement de nos racines et donc de ce que l'on est, mais plus généralement, la mort au sens absolu.



Cela tombe merveilleusement car justement l’un des critères pour vivre « bien » est l’intérêt porté à l’autre. Vous dites que l’on n’a pas besoin des autres pays dits « éloignés » pour vivre « bien ».

Or de nombreuses parcelles de notre quotidien en sont tirées : ce n’est pas grâce à la médecine latine que l’on se soigne si facilement maintenant : les avancées en médecine qu’avaient fait les arabes nous on plutôt bien servi. (Doit je rappeler qu’à Grenade - en Andalousie - les deux civilisations ont parfaitement vécu de ces différences, pour le plus grand bien des deux).

Il y aurait tant d’autres exemples qui montrent l’utilité des échanges : ce qui induit du coup l’utilisation de la différence. L’autarcie est-elle si intéressante ? Pas vraiment.

Après vous me parlez de racines. Non, rassurer vous : pas de risques qu’elles meurent : je n’en ai pas. Quant a la mort induite du contact avec les étrangers… Et bien, voyez vous j’en doute : je suis encore vivant alors que j’ai habité deux ans aux USA, ai été en Espagne, Canada, Angleterre, Allemagne, BeNeLux, Autriche, Suède et au Danemark et côtoie toutes sortes d’origines dans la vie courante.

Toutes ces cultures, toutes ces découvertes, ne m’ont pas tué.
La connaissance n’est pas dangereuse.

Publié dans Politique

Commenter cet article

Arminius 29/05/2006 20:20

 Juste une chose à te dire Dross: merci.Merci de t'être exprimé avec la VRAIE voix de la France, merci de t'être exprimé avec tant d\\\'objectivité, merci d\\\'avoir démontré que tout ces pseudos arguments racistes n\\\'ont aucun fondements, merci pour ce bel article....Tout simplement car le FN, pour ne citer que le parti politique le plus connu, n\\\'a aucune justification à son existence, à part pour une minorité de la population, allergique au changement et à la vérité vraie, bourrée de préjugés relayés par les médias, effrayée par la différence...Mais qui sont les vrais Français?Ceux qui se disent partisants du drapeau bleu-blanc-rouge, et ne respectant AUCUNE des valeurs fondamentales de la Republique Française: Liberté, Egalité, Fraternité; ou bien tout les autres, ceux qui se sentent bien en France, ceux qui malgrès tout leurs problèmes, tout les tracas, toutes les imperfections de la société et de la vie, aiment leur pays???Comme l\\\'a dit quelqu\\\'un, "vous aimez la France ou vous la quittez..." Ca serait plutôt: vous aimez les Français ou vous les quittez...Et parce que les "problèmes" de la France ne sont pas causés, comme ont pourrait nous le faire croire, entre autre, par l\\\'immigration, mais justement par leur oposants: difficile de faire fonctionner un pays dans lequel une minorité en rejette une autreParce que la Fraternité est le maître mot, et que la flamme du FN ne devrait pas bruler si vivement en France, je te remercie donc....

amelichan 24/03/2006 17:48

tu l'as dit bouffi....typique du mec qui n'est jamais sorti de chez lui !!

putain mais ils croient quoi ces nationalistes? sous prétexte que l'on est pour l'immigration et la diversité, on va pourrir toutes nos traditions?? mais je l'emmerde moi le gars, je suis sure qu'il n'a pas visité autant de regions françaises que moi !! :)

et puis j'adore la vieille transition : les premiers immigrés se sont intégrés, les suivants "niquent" la france??? et il se pose pas des questions la dessus celui la?? pourquoi, a ton avis, les problemes arrivent avec, non pas des immigrés, mais avec des gens nés en france?? et qui sont français???

Et puis qu'est ce que ca veut dire "heureusement que les français n'ont pas payé pour fournir des pavillons aux immigrés"?? mais les immigrés ne sont pas venus la pour glander, mais pour bosser car la france avait besoin de main d'oeuvre !!! et s'ils sont venus bosser, je ne vois pas pourquoi n'ont ils pas eu le droit d'acheter un pavillon pour vivre au sein des français ???

la plupart des assistés de ce pays sont des français pure souche...! et pour connaître des gens qui bossent aux ASSEDICS je peux te le confirmer!! :)

t'as raison, ferme toutes les frontières, reproduisez vous entre vous....vous finirez tous débiles entre consanguins....et vous tuerez l'économie de ce pays...la france est une minuscule tete d'epingle dans le monde..si elle s'isole, ce qu'elle commence à faire, ca sera la fin !!