Les USA

Publié le par Dross

map


Diabolisé par la politique Française, parfois durement jugée par certains incultes Français, l'anti-américanisme est plus que jamais d'actualité en France. Bush n'arrange, évidement, rien.

Pourtant ce serai une façon bien réducteur que de considérer les USA (ou un quelconque pays) qu'en fonction de leur politique extérieure. En effet, de la même manière que Chirac ne fait pas l'unanimité en France, et ne nous représente point, pour les Etats Unis, c'est bien évidement la même chose.

Pour commencer, je vais juste dire que j'ai habité dans la région de New York pendant deux ans dans mon enfance. Mes souvenirs serons donc quelques peu fouillis, après tout j'était assez jeune. Mais je pars du principe qu'étant gosse on a une vision des choses plus spontanée, bien qu'il y ai des dimensions qui puissent être incomprises.

Tout d'abord (autant commencer par les clichés) pour les Français, les Américains sont tous gros, obèses, crétins, incultes et ... intolérant. En ce qui concerne leurs surpoids (presque légendaire) j'aime autant commencer par vous dire que sur deux ans passé sur place, je n'ai royalement vus que quatre à cinq familles vraiment obèses. Apres, j'ai aussi vus des personnes tellement atteintes qu'elles devaient se déplacée en fauteuil roulant, mais en tout j'ai dus en voir qu'une petite dizaine.

Vous allez me dire "oui mais les pourcentages sont là !" effectivement, j'admet que la proportion est assez impressionnante, je sais plus exactement les chiffres, mais c'est toujours plus qu'en Europe. Pourtant, le fait que j'en ai vus au final que très peu, s'explique : j'habitais, et je n'ai visité que les endroits assez riche, qui ne sont pas "l'Amérique profonde", là ou est justement cette forte proportion d'obèses.

Aussi je ferai la remarque (que beaucoup de Français ignorent. Remarque c'est pas bien dur...) que là bas, dans l'éducation, ils font un réel effort pour sensibiliser les jeunes à cette mal bouffe (drunk food) : là bas, on vous fait apprendre la proportion des aliments à manger pour être en bonne santé (souvent symbolisé par une pyramide) : au sommet il vaut mieux ne pas trop manger d’huile et de sucres, après viens le poisson et la viande, puis les légumes et fruits, et, enfin, le pain et les céréales.

Tous avec des proportions grandissantes bien entendus ;).

 

En ce qui concerne leur intolérance ou leur bêtise prêté par les français (souvent sous la forme du « les amerloques ils veulent butter tout le monde ») … C’est de la pure fantasmagorie. L’accueil qui me fus fait, en tant que nouveau (et Français) est à des lieux de celui que l’on puisse espérer ici.

Alors qu’en France on à plutôt l’impression d’être des pestiférés quand l’on emménage, là bas, ils viennent spontanément vers vous.

Mieux : dans les grandes villes, quand un Américain vois un étranger avec une carte et en difficulté, il essayera de venir à son aide. Bien entendu, TOUS ne sont pas ainsi, mais c’est déjà beaucoup plus qu’en France : regardez rien qu’à Paris !

Après, je parle toujours de la partie civilisée des USA… Il en est (très) probablement autrement dans les espaces reculés.

Ensuite, parce que j’aime bien ;), en ce qui concerne la culture … Les musées Américains.. C’est quelque chose que je souhaite de faire à n’importe qui dans sa vie. Surtout les musées new-yorkais. Par exemple le « American Museum of Natural History » est très impressionnant : tout dans l’histoire des hommes (et de l’univers) doit y être, et ce qui n’y est pas, c’est parce que ça c’est pas encore passé. Ainsi on peut lire sur un site français : Thème : Evolution des espèces (homme et animal) . Grands mammifères. Civilisations de tous les coins du monde à travers les âges. Vertébrés, fossiles, météorites et pierres précieuses. Squelettes de dinosaures et de baleines grandeur nature. Biosphère, univers, cosmos, big-bang, planétarium au Rose Center, ouvert en 2001.

Le tout avec une présentation sans faille … (adieu les musées poussiéreux Français :D )

C’est franchement dépaysant.

J’aurai bien aimé parlé du MOMA (Museum Of Modern Art) ou d’autres encore, mais alors je vais pas parler des US : je vais uniquement parler de NY… Ce qui n’est pas mon but ici. Lol

 


Sinon passons à ce que nous apprenons tous dans nos manuels de géographie : le continent américain : tout les climats sont représentés (sauf le polaire.. et encore) donc une grande diversité de végétation et surtout de paysage !

 

Entre des National parc comme le très fameux YellowStone, ou des sites illustres comme le Grand Cayon, Monument Valley ou encore comme les forets tropicales de Florides (et ses alligators héhéhé), si vous aimez le plein air : y’a de quoi faire. En ce qui concerne ces lieux, pas grandes dissertation à écrire, les photos font tout à fait l’affaire.

 







Enfin, je parlerais de l’ambiance des rues aux States, il y règne une sorte de Spontanéité, de décalage aussi…. Cela fait bizarre de faire garer sa voiture sur un parking miteux, sale, ou toutes les voitures sont soigneusement rangées par le propriétaire des lieux, dans une rue ou l’on vois les gros climatiseurs sortir des fenêtres et les évacuations de secours métalliques ; pour ce rendre compte que de l’autre coté, c’est l’une des plus grande et belle avenue de la ville.

Ou encore de voir un groupe de jeunes ramener des plaques métallique, les poser à terre, mettrent de la musique, et commencent a breaker dessus.

Après concernant la sécurité sociale (inexistante) ou de la question des retraites (différent de chez nous : et moins égalitaire). Je n’en parlerai pas ici : les médiats et les politiques font ça très bien.

Et tout pays à des défaut.

Ce qui est dommage, c’est que, en France, nous ne regardions que cela.

(Pour le plaisir, je mets une dernière photo du NYC tel que je l’ai connu.
Horrible coïncidence…. Al Qaïda viens de faire encore parler de lui aujourd’hui… )


 

Publié dans Voyages - Cultures

Commenter cet article

amelichan 25/07/2005 13:42

belle présentation, c'est vrai que c'est un beau pays. le pbl avec les USA, c'est que c'est un pays et une culture difficile à comprendre, vu qu'ils ont une histoire totalement diférente de la nôtre (leur rapport à la guerre par ex, dans un pays qui n'a jamais été occupé, est une bonne illustration ; on est souvent à l'opposé sur ce sujet) avant de vivre là bas, j'avais moi aussi pas mal de préjugés (vu notre pays de chauvin et ses médias de propagande)
ce qu'il convient de retenir des USA, c'est l'extrême diversité, aussi bien dans la population, la géographie ,le climat, les idées politiques, etc..c'est le pays de tous les excès, là où tu peux trouver les plus belles choses (hospitalité, politesse, grand sens artistique, solidarité de la communauté, etc..) d'une culture, et les pires (que je n'ai pas besoin de détailler...)

signé, une lyonnaise ayant vécu en Géorgie (petit clin d'oeil pour PAP)

Dross 08/07/2005 00:15

>Wells
Le sens de la famille là bas est très compliqué... Vus toutes les origines des Américains ... C'est pas facile.

Mais concernant cette histoire des orphelins, je pence que c'est une idée purement occidentale, dc aussi au USA.

>Pap(y)
Merci, je n'en attendais pas moins de toi :D

PAP PolyphÚme 07/07/2005 23:55

Marilyn Manson - Food Pyramid (clip intéressant, eMule copaing ? :d)

J'aime pas les USA, je susi bête et méchant mais c'est come çca. j'aime pas non plus, par exemple, la ville de Lyon, c'est un préjugé mais c'est comme ca aussi... :d

Wells 07/07/2005 19:23

merci de nous ouvrir un peut plus l'esprit Dross

ta descrition des USA correspond a peut prés a celle que je me fait du Venezuela (ou j'ai vecu aussi)
notement a propos de l'acceuil; c'est effectivement dépaysant de voir n'importe qui aider une personne a porter ces sacs alors qu'on sait que en France on laisse mourir des personnes dans le metro sans que personne ne fasse rien.

Il y a aussi la bas un fotr sens de la famille, un peut comme en Afrique, on personne ne comprend le sens du mot orphelin, est-ce aussi vrai aux USA? a moins que sa soit surtout vrait dans les pays "en voie de dévellopement..."