Vacances d'un génie

Publié le par Dross

Flash info trafic : avec ce samedi indigo-turquoise de début du mois d’août, vous êtes très nombreux sur les routes. L’A10 est pour le moment paralysée par un bouchon de 18,6 km ; une fillette a apparemment chutée de la voiture de ses parents au km 241. Tout va bien : les équipes d’autoroutes sont sur place, ils passent le kercher entre les km 241 et 253. La file de circulation de droite est donc impraticable, mais les deux autres restent libres. Et maintenant un peu de musique avec DJ lambda et son remix de George Brassens, tube de l’été !

 

Passons outre les règles de ce blog, et roulons nous dans la totale autosatisfaction si propre à de nombreux blogs. « J’existe ! J’ai un blog ! J’étale ma vie ! »

On ne pourra pas dire que je ne fait pas d’effort pour m’intégrer dans la haute et cultivé communauté des blogueurs. Ainsi donc :

 

[[Récit des vacances d’un génie]] 
(Tout le monde aura vu le clin d’œil à Salvador DALI…)

 

Tout d’abord, je dois commencer cet article par une dédicace à toutes ces personnes digne d’immenses intérêts que j’ai rencontré durant ces quelques jours.

Entre les rouleurs d’épaules (c’est fabuleux de les voir marcher : leurs épaules semblent les handicapés), les fiers cramés des plages (les dermato vont encore ouvrir le champagne dans les années futures) et les périmés hautains ; il y avait décidément pas mal de Brïces sur les plages, et dans les vagues d’ailleurs (c’est fabuleux le nombre de surfeurs débutant qui investissent dans du matos hors de prix, hors de leurs niveau d’ailleurs, et du fait sont des véritable danger publics).

 

Sans parler de la vitalité culturelle française qui c’est (encore cette année) lourdement montré à mes yeux : en 2005 en danse encore sur des trucs qui datent des 70’ ou 80’. Quand la musique est plus récente, on se retrouve à danser sur le tube de l’été, ou plutôt sur la musique de la pub de Coca-cola (comme l’an dernier).

France : je t’aime !

 

Voilà donc, je suis très content d’avoir pus côtoyer tant de subtilité, tant d’intelligence, tant de choses intéressantes, en si peu de temps.

 

Sinon, dans les choses qui m’ont (réellement) plu, je citerai que j’ai visité le château de Montesquieu cela fait réellement bizarre de voir la table (d’origine donc) où fus rédigé De l'Esprit des lois. Texte qui fut l’un des fondateurs des principes de la démocratie moderne.

Sur cette maigre table a été rédigé un écrit contre la politique de son temps, exercice au combien dangereux à l’époque ! (Et encore un peu aujourd’hui, soit dit en passant). Et qui fut pour la toute première fois mise en pratique dans la constitution Américaine.

 

Aussi, j’ai vu une véritable encyclopédie de Diderot et d’Alembert, la première édition. Toute une rangée de gros livres, renfermant le savoir, les idées des lumières. Les idées de tolérances, d’égalités entres les hommes. Et une volonté fédératrice.

A l’heure où l’on nous parle de chocs des cultures, de communautarisme, ces vétustes et précieux ouvrages apparaissent comme les rescapés de la volonté actuelle de nos dirigeants : crétinisation globale de la population.

 


Dernière surprise de ces summer’s holidays : le spectacle CinéScénie du Puis du Fou. Véritablement bluffant. Magnifique sur touts abords esthétiques. Culturellement, c’est toujours une manière de la retransmettre. Vraiment un beau spectacle.

 

Seule critique : durant tout le show, nous ne voyons que des drapeaux Bleu-Blanc-Rouge, des fleurs de lis (car retraçant l’histoire du moyen age jusqu'à la seconde guerre mondiale).

Et j’aurai bien vu dans le tableau de fin un drapeau Européen : afin de montrer que l’on est tourné vers le futur. Que nous n’oublions pas notre patrimoine, tout en n’ayant pas peur d’avancer.

Cet oubli totalement désintéressé (le producteur de ce spectacle étant régionaliste) montre bien une tendance des Français de vivre dans leur gloire passée.

 

Quand cela changera-t-il ? 

 

Commenter cet article

Chanakala 31/08/2005 18:56

J'aimerais également ajouter que sans ses soi-disant ex-colonies (voyez ce que j'insinue), la France s'effondre. Voyez déjà le décadance de la France qui ne fera que s'aggraver dans le temps.

torvik 28/08/2005 22:31

cela changera peut-être quand chirac sera parti et que celui ou celle qui le remplacera ouvrira les yeux et comprendra que l'europe est notre seule nouvelle frontière, notre seul levier d'archimède possible: sans une europe forte et puissante, la france est morte!

Yeuse 22/08/2005 15:02

Assez réaliste, le portrait de la faune qui hante les plages...(et drôle, aussi).
Dross, écoute de la "musique" (je répugne à l'appeler ainsi) traditionnelle alsacienne, et tu seras convaincu de la richesse musicale des chansonnettes des années 70-80.
;-)