Depuis la Loi fillon, croît les cons

Publié le par Dross

Depuis maintenant quelques temps, nos rues sont remplis de "révoltées" et de guerriéros de la liberté... Depuis cette loi dite "fillon", nous ne pouvons plus faire un pas (sur le net comme dans nos bahuts) sans que des affiches (oui vous savez, tout comme les rouges toutes marrantes que l'on voyais placardé en Russie il y a environs 30 ans) nous demandent, non, nous ordonnent de faire grèves.

Pourquoi ? Dans quel buts ? En vertu de quoi ?
Ni leurs affiches, ni leurs tracts ne semblent s'en soucié : car il faut juste que nous fassions grève, ni plus, ni moins, notre rôle n'étant pas de réfléchir a tout cela...

Et pourtant, de ces pseudo (et récents) révoltés, combien ont ils lut le vrai projet de loi (et non pas par le biais des médiats manipulateurs, et tracts peu objectifs) ?


Vous vous rendrez compte a sa lecture (car vous devez le lire, si vous voulez avoir une opinion vraie et parfaite (la votre) : ne laissez jamais les autres pensé a votre place)
que ce qui fait soulevé les foules aujourd'hui, tien sur une dizaines de lignes (et encore) dans un document qui comporte en tout 41 pages... J'ai peur de ne pas comprendre... (le reste étant largement appréciable)

J'ai discuté sur des forums de "syndicats d'élèves", et preuves que bcp de lycéens n'agissent et manifestent, que dans le but de montré qu'ils ne sont pas manipulable aussi aisément que l'on voudrai le croire... la bonne blague.

Mis a part quelques ames censées qui se battent vraiment en fonctions de leurs convictions personnels (respect a eux... même si nos avis diverges), le reste, c'est de la masse, du groupe, qui n'obéis aveuglément qu'a une petite minorité, n'obéis qu'a des idées qu'ils n'aurait jamais eu tout seuls (dc manipulé) et se confortant dans des préjugées absurdes et aberrants... [rien qu'au nom de "Creil" ils ont comme même trouvé le moyen de me qualifié de "kaïrera"]

Brefs lycéens accro a la parade urbaine, rentré chez vous, vous servirez plus que maintenant.

Publié dans Politique

Commenter cet article